Le 3 avril avait lieu une nocturne au musée des Beaux-Arts de Lyon destinée aux étudiants de la région. Les établissements suivants étaient présents : l’IUT GACO de Lyon III, l’Université de Lyon II, l’Institut d’Études Politiques de Lyon, la Faculté de Médecine de Lyon Est, et le Quatuor Arethusa.

Cette soirée avait pour but de sensibiliser les étudiants à la découverte d’œuvres dont ils ne soupçonnaient pas l’existence.

Il y a eu notamment de nombreuses médiations entre étudiants et visiteurs :

achilleparmilesfillesdelycomedeboston

Adrien Dassier, Achille parmi les filles de Lycomède, 1669

Amandine, Sarah & Faustine se sont questionner sur l’identité sexuelle durant l’Antiquité : « Ce tableau sera l’occasion de relater un épisode mythologique peu connu, mais aussi d’amener les problématiques contemporaines d’identité sexuelle, de genre. Toujours en lien avec le récit initial, nous aborderons aussi la naissance des premiers amours. »

Johannes_Vermeer_-_The_Procuress_-_Google_Art_Project

Jan van Bylert, L’Entremetteuse , vers 1625-1630 par Camille, Pauline et Élise

« Nous replacerons ce tableau dans la grande famille des scènes de genre caravagesques, nous nous interrogerons sur la figure de l’entremetteuse et de son évolution à travers les âges. Enfin, c’est l’opportunité de questionner plus largement les choix moraux auxquels sont confrontée la jeunesse, et les dérives qui sont parfois les siennes. »

3574728315_be1a3db929_b

Jean-Baptiste Greuze, La Dame de charité , 1775, médiation par Cloé et Sophie

« Cette œuvre a retenu l’attention des étudiants car elle pose de façon très claire la question du déterminisme social, et, en fond, celle de l’éducation, tout cela dans le contexte historique et artistique des Lumières. »

Caïn, premier meurtrier de l’Humanité, est maudit par Dieu. Claudia et Esther discutent science et immortalité.

Bastien, Daniel et Brandon parlent de l’accompagnement des personnes en fin de vie devant une oeuvre de Pierre Puvis de Chavannes.

– Analyse plastique du Yacht anglais sur le port du Havre de Raoul Dufy avec Clara

Raphaël vous photographiera à travers le temps aux côtés de Narcisse, de J-F Lemoyne.

11127202_10153224168266565_3556837828351768298_o

C’était l’occasion aussi d’écouter le quatuor Arethusa jouer du Mozart, Brahms ou encore Dvorak dans l’auditorium et improviser devant le Poème de l’âme de Louis Janmot.

Nous avons le retour de Charlotte, Etudiante en droit et Histoire de l’Art à l’Université Lumière Lyon 2 sur cet événement :

“C’était vraiment cool, il n’y avait pas du tout l’ambiance ordinaire des musées, là les gens échangeaient leurs avis sur les œuvres entre eux, en plus les étudiants de Lyon 3, qui présentaient les œuvres, le faisaient vraiment très bien, de façon super naturelle, avec des anecdotes sympa et de l’humour aussi ! Mais par contre il n’y en avaient pas assez je trouve…
Après, au niveau des œuvres en elles-mêmes, j’ai surtout passé du temps dans la salle des sculptures : Persée et Andromède (Chinard) , Odalisque (Pradier), Pendore (Cortot), Léda (Legendre-Héral)…
Et pour les peintures je n’ai vu que du XIII au XVIIème, la salle des impressionnistes était fermée, il me semble : Saint Dominique et Saint François préservant le monde de la colère du Christ (Rubens), l’adoration des mages (Rubens), la Cène (de Champaigne), fruits et fleurs (Van Dael)…”

Elle nous partage également quelques photos de la soirée :

11136883_10203688668486240_1371469959_n 11117527_10203688668366237_1694890870_n 11076101_10203688668446239_1732573234_n

11137053_10203688668166232_951668925_n 10409979_10203688668126231_1179027137_n 11101372_10203688668326236_538024915_n

Tous les premiers vendredi du mois, le musée des Beaux-Arts ouvre ses portes à des soirées thématiques.

Vous avez participé à cette nocturne ? N’hésitez pas à donner votre avis en commentaire.

Tania
Je suis Tania, blagueuse sur UneFille.fr ! Je partage mes astuces de filles, mes conseils, mes trouvailles... Tout ce qui peut être utile !